Le cinéma régressif de Jean-Luc Godard - Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 Accéder directement au contenu
Mémoire D'étudiant Année : 2020

Le cinéma régressif de Jean-Luc Godard

Résumé

Jean-Luc Godard l'a déclaré à maintes reprises, à la fois blessé et amusé : il n'a jamais réussi à faire des films « comme les autres ». Mais est-ce bien souhaitable ? Godard honnit ce qui est advenu du cinéma, ou plutôt, il fait le constat douloureux de sa disparition jusqu'à déclarer, à l'unisson avec quelques scrutateurs visionnaires de l'image tels que Serge Daney, sa mort pure et simple à l'orée des années 1980. De fait, une meurtrissure incommensurable strie la surface chaotique de l’œuvre du cinéaste qui habite la décrépitude du cinéma tout en en interrogeant les reliques. C'est que, singulièrement, le cinéma demeure un mystère pour le cinéaste de la Nouvelle Vague, une question contre laquelle il s'échine, et, à force d'y perdre ses forces, embrasse dans son inexorable fuite. Le « régressif » n'est autre que le subissement de cette fuite du cinéma, une pulsion vécue et dont, espère-t- il, il pourra faire quelque chose. Régression des formes, régression des histoires, régression des actions. Une sorte de pulsion négative, une pulsion d'anéantissement du film, de création d'un « non-film » hante le cinéma de Godard. Celle-ci prend des formes diverses, notamment, pour les plus évidentes d'entre elles, des contours comiques, burlesques, jusqu'au scatologique. Notre recherche tend à montrer que le « régressif », complexe subi, attitude désespérée face à un cinéma qui a failli à son rôle historique, au bord du déclinisme voire du décadentisme, incarne, in fine, un modus operandi pour Godard, un véritable recours, la possibilité de rédimer l'image au temps de son annihilation en en embrassant les formes négatives : la méthode critique et catastrophée par laquelle Godard semble bien préparer un cinéma pour son ère en faisant retour sur (à) l'image.
Fichier principal
Vignette du fichier
Rembert_JLGRegressif.pdf (10.89 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

dumas-03223326 , version 1 (10-05-2021)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification

Identifiants

  • HAL Id : dumas-03223326 , version 1

Citer

Swann Rembert. Le cinéma régressif de Jean-Luc Godard. Art et histoire de l'art. 2020. ⟨dumas-03223326⟩
792 Consultations
1730 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More