«Le langage érotique dans quelques intermèdes espagnols des XVIe-XVIIe siècles » - Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2017

«Le langage érotique dans quelques intermèdes espagnols des XVIe-XVIIe siècles »

Résumé

Comme nous avons pu le constater, nombre des circonlocutions connotées sexuellement dans le théâtre bref, loin d’être des euphémismes honnêtes, visent au contraire à « dire des malhonnêtetés » (decir deshonestidades) selon l’expression de Cristina, la servante de Lorenza dans El viejo celoso. De surcroît, conformément à l’esthétique de l’intermède qui est au théâtre le genre de l’excès, de la transgression, « du laid et du grossier » (López Pinciano), ces circonlocutions érotiques ou obscènes relevaient non pas de stratégies de contournement, mais au contraire de mise en relief du bas ventre corporel cher à Mikaîl Bakhtine. Elles visaient à susciter le rire du public, non pas un rire subversif mais un rire qui permettait la libération ponctuelle des tensions occasionnées par le poids de la morale et des carcans ; un espace où par convention générique, il était permis de rire, durant un temps limité, soigneusement circonscrit. L’intermède est en quelque sorte un lieu de catharsis , un Carnaval en miniature, un monde à l’envers momentané et bien délimité où s’inversent burlesquement toutes les valeurs morales qui régissent et codifient les relations sexuelles. Les allusions à double entente foisonnent dans tout le théâtre bref espagnol des XVIe, XVIIe et même XVIIIe siècles et pas seulement dans les intermèdes, également dans les mojigangas qui procédaient directement des spectacles carnavalesques. Dans ce théâtre, les genres ont évolué au cours du temps. Les formes de l’érotisme aussi : ainsi, par exemple, si la libido féminine, selon les représentations offertes dans ce théâtre, reflètent un désir sexuel féminin encore biologiquement très prégnant au début du XVIe siècle, on constate qu’au siècle suivant le désir des femmes, même dans la relation sexuelle avec un homme, devient souvent désir d’argent et de richesses, peut-être à cause d’une certaine matérialisation des mœurs qui venait sans doute de l’exemple de « la femme libre » de la Cour.

Domaines

Littératures
Fichier principal
Vignette du fichier
Communication définitive du 19 mai 2017.rtf.pdf (580.02 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

hal-01717939 , version 1 (26-02-2018)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01717939 , version 1

Citer

Hélène Tropé. «Le langage érotique dans quelques intermèdes espagnols des XVIe-XVIIe siècles » . "Sexe et sexualité: de la pratique sociale à la représentation littéraire » (org. : Olinda Kleiman, université Paris 3), Colloque international des 19 et 20 mai 2017, Université Paris 3., May 2017, Paris, France. ⟨hal-01717939⟩
115 Consultations
397 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More