Poétique de la frontière : l’écriture de l’insecte social aux XIXème et XXème siècles - Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Revue semestrielle de droit animalier Année : 2022

Poétique de la frontière : l’écriture de l’insecte social aux XIXème et XXème siècles

Résumé

Aux XIXe et XXe siècles, l’insecte social apparaît comme un double inversé du singe, les deux animaux étant prétexte à une réflexion sur les frontières de l’animalité. En s’appuyant sur un corpus hybride de philosophes (Bergson), d’entomologistes (Fabre, Morton-Wheeler, Marais, Escherich) et d’écrivains (Michelet, Maeterlinck, Bouvier, Lacarrière), cette étude se propose d’analyser le passage d’une frontière envisagée « géopolitiquement » (Lestel), en termes de délimitation, à une frontière-synapse, lieu d’échange, où communiquent divers mondes sensitifs et où s’esquissent de paradoxales rencontres interspécifiques. Émotions entomologiques, civilisation ou religion des insectes sont trois métaphores heuristiques récurrentes qui permettent de penser non seulement le mode d’être particulier de l’insecte, mais aussi le mode d’attention qu’il éveille chez nous.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03980464 , version 1 (09-02-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03980464 , version 1

Citer

Mathilde Régent. Poétique de la frontière : l’écriture de l’insecte social aux XIXème et XXème siècles. Revue semestrielle de droit animalier, 2022, 2/2022, pp.369-385. ⟨hal-03980464⟩

Collections

UNIV-PARIS3 CRP19
26 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More