Le vidéoclip, un art populaire intermédial à l’ère numérique - Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue MEI - Médiation et information Année : 2015

Le vidéoclip, un art populaire intermédial à l’ère numérique

Résumé

This article is based on two complementary definitions of the music video : as a media and cultural format on the one hand ; and as a principle of musical and visual creation on the other hand. These two definitions refer, respectively, to two distinct « cultural series » : the « visualization of musical performance » and « music as a source of motion pictures ». From this theoretical distinction, our paper will focus on contemporary issues of research on music video as a popular and intermedial art form. By presenting several lines of inquiry around scanning and remediation of music video on the Internet, it raises the question of the relationship between theoretical conceptualization and field survey. Its premise is that we can’t fully understand the global phenomenon of the music video (its history, its forms, its industry as well as its public) if we fail to raise the issue of upstream expressive singularity – that is, if we continue to consider music video as « an audiovisual message as another », to reduce it to its semantic content and to ignore the particular aesthetic experience it provides to its audio-goers : that of a specific association between music and images, placed a t the very core of various contemporary media arrangements.
Cet article se fonde sur deux définitions complémentaires du vidéoclip (comme format médiatique et culturel, et comme principe de création musico-visuel), qui renvoient, respectivement, à deux « séries culturelles » distinctes (la « visualisation de la performance musicale » et « la musique comme source du mouvement des images »). À partir de cette distinction théorique, notre texte propose une mise au point sur les enjeux contemporains de la recherche sur le clip en tant qu’art populaire intermédial. En présentant plusieurs pistes de réflexion autour de la numérisation et de la remédiation du clip sur Internet, il soulève la question de l’articulation entre conceptualisation théorique et enquête de terrain. Son postulat de départ est qu’on ne peut comprendre pleinement le phénomène global du clip (son histoire, ses formes, son industrie, ses publics) si l’on ne pose pas en amont la question de sa singularité expressive – c›est-à-dire, si on continue à le considérer comme « un message audiovisuel comme un autre », à le réduire à son contenu sémantique et à faire abstraction de l’expérience esthétique particulière qu’il propose à ses audio-spectateurs : celle d’une association spécifique entre musique et images, inscrite au cœur de divers agencements médiatiques contemporains.
Fichier principal
Vignette du fichier
Gaudin Antoine_Le vidéoclip_MEI-1.pdf (312.97 Ko) Télécharger le fichier
Le_videoclip_un_art_populaire_intermedia (1).pdf (2.94 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

hal-01385712 , version 1 (28-10-2016)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01385712 , version 1

Citer

Antoine Gaudin. Le vidéoclip, un art populaire intermédial à l’ère numérique : Perspectives épistémologiques. MEI - Médiation et information, 2015, LE LEVAIN DES MÉDIAS : FORME, FORMAT, MÉDIA, 39, pp.167-176. ⟨hal-01385712⟩
576 Consultations
2949 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More