Le pseudonyme, nom ou discours ? D’Etienne Platon à Oxyhre - Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Les carnets du cediscor Année : 2009

Le pseudonyme, nom ou discours ? D’Etienne Platon à Oxyhre

Résumé

Beaucoup de pseudonymes sur Internet sont ouvertement significatifs : en témoignent non seulement les formes choisies (Argyre, Marsophile, Oxyhre, Pabolavion, SpeadFireFox) mais aussi les textes de présentation (signature) qui commentent souvent le pseudo, ainsi que les réflexions sémantiques qui sont faites lors des échanges de messages. Le pseudonyme, qui opère une aspectualisation identifiante du sujet, met en exergue l’ethos discursif de ce dernier et ouvre ainsi vers de multiples interprétations sémantiques. Une mise en série de ces phénomènes montre que le sens se construit en grande partie dans l’espace discursif et que, de ce fait, il y a co-construction du sens et du discours. Il en ressort que les pseudonymes fonctionnent comme des outils de production discursive qui tendent à faire converger sujet, nom et discours.

Domaines

Linguistique

Dates et versions

hal-01465636 , version 1 (13-02-2017)

Identifiants

Citer

Georgeta Cislaru. Le pseudonyme, nom ou discours ? D’Etienne Platon à Oxyhre. Les carnets du cediscor, 2009, 11, pp.39-57. ⟨10.4000/cediscor.746⟩. ⟨hal-01465636⟩
71 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More