Le projet francophone. De Bucarest (2006) à Québec (2008) : de l'analyse du discours à l'impact stratégique réel - Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2014

The Francophone Project: Political Discourse Analysis and Strategic Outcomes in the Context of the Summits at Bucharest (2006) and Quebec (2008)

Le projet francophone. De Bucarest (2006) à Québec (2008) : de l'analyse du discours à l'impact stratégique réel

Résumé

Ce travail, à la croisée des trois champs d’études que sont les sciences du langage, l’analyse du discours et l’ingénierie de la formation interroge la notion de projet francophone dans le contexte institutionnel de ce début de siècle. Est-il possible de fédérer autour d’un projet collectif l’importante communauté politique qui adhère à l’Organisation Internationale de la Francophonie? Pour répondre à cette question, cette thèse analyse les discours prononcés par les chefs d’État et de gouvernement rassemblés lors des sommets internationaux de l’OIF. Elle se focalise plus précisément sur les discours prononcés à l’occasion des sommets de Bucarest (2006) et de Québec (2008), moment charnière où l’OIF dispose de la légitimité nécessaire pour initier une nouvelle dynamique francophone. La réflexion procède en trois temps distincts. Tout d’abord, elle s’emploie à articuler les notions de francophonie, de discours et de projet en les posant dans des champs conceptuels de référence. Dans un second temps, elle identifie quatre axes, sources de légitimité, qui parviennent à spécifier le projet francophone. Les notions de gouvernance, de citoyenneté, l’usage des nouvelles technologies et l’affirmation d’un projet du vivre ensemble, permettent de définir un horizon d’attente qui contribue à caractériser la dynamique francophone. Enfin, dans un dernier mouvement, la réflexion s’emploie à analyser les liens entre le discours politique cadre qui initie le projet et les conditions de sa mise en œuvre. Elle insiste à ce propos sur le rôle des enseignants de français, maillon essentiel qui favorise le dialogue entre les populations et les institutions, et qui exerce donc une responsabilité particulière. Au final cette thèse s’emploie à démontrer que le projet de la Francophonie doit aujourd’hui se construire dans un dialogue constamment renouvelé entre des besoins exprimés sur le terrain, et des autorités politiques susceptibles de structurer un espace de faisabilité du projet.
This work at the intersection of three fields of study—language sciences, discourse analysis, and training course design—interrogates the notion of the Francophone project in its institutional context at the beginning of this century. Is it possible to unite around a collective project the sizeable political community belonging to the International Francophone Organization (l’Organisation Internationale de la Francophonie—the OIF)? To answer this question, this thesis analyzes speeches given by heads of state and government during the international summit meetings of the OIF. More specifically the thesis focuses on the speeches made at the summits hosted in Bucharest (2006) and Quebec (2008), a pivotal moment in which the OIF has the necessary legitimacy to initiate a new Francophone dynamic. The work proceeds in three distinct phases. First, it attempts to articulate the notions of “Francophonie”, discourse, and project by placing them in the conceptual fields outlined in the relevant literature. Second, the thesis identifies four axes, sources of legitimacy that allow the specification of the Francophone project. The notions of governance, citizenship, the employment of new technologies, and the affirmation of a project of living together allow for the definition of an expected horizon contributing to the characterization of the Francophone dynamic. Finally, in the third phase, the work attempts to analyze the connections between the framework political discourse that initiates the project and the conditions of its execution. In this regard the work insists on the role of French teachers, the essential link in fostering dialogue between populations and institutions, and who thus have a particular responsibility. In the end this thesis tries to demonstrate that today Francophone project must be constructed through a constantly renewed dialogue between the needs voiced in the field and the political authorities capable of establishing a space of feasibility for the project.
Fichier principal
Vignette du fichier
Version_finale_1.pdf (2.15 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates et versions

tel-01444807 , version 1 (24-01-2017)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01444807 , version 1

Citer

Arnaud Pannier. Le projet francophone. De Bucarest (2006) à Québec (2008) : de l'analyse du discours à l'impact stratégique réel. Linguistique. Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle, 2014. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-01444807⟩

Collections

UNIV-PARIS3 DILTEC
203 Consultations
474 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More